Santé, connaître les causes du mal de dos pour bien le soulager

Le dos est un capital précieux pour notre santé. Il est souvent maltraité, ce qui peut entraîner des douleurs ponctuelles ou chroniques. En prendre soin améliore le confort au quotidien.

 Sommaire :

 

Connaître le mal de dos

Un mal courant et coûteux

Le mal de dos touchera une grande partie de la population. Il a déjà concerné un grand nombre de personnes. Il apparaît de plus en plus tôt avec des causes multiples pour origine. Par exemple, une mauvaise posture en position assise en est une cause. On peut citer aussi un effort inhabituel ou une mauvaise position de travail. Le stress, l'obésité, la grossesse ou un facteur psychologique sont aussi des générateurs potentiels.

 

En France, pour les moins de 45 ans, il est la première source d'invalidité. Pour les 45-64 ans, il est la troisième source de handicap chronique. Il affectera huit personnes sur dix, soit 30% d'augmentation en 30 ans à peine. Il cause plus de cent mille accidents du travail chaque année. Cela engendre la perte de plus de trois millions de journées de travail. Cela coûte aussi plus de deux milliards d'euros en indemnisations. Il est donc urgent de remédier à ce problème de santé publique.

 

Quelques affections du rachis lombaire sont déclarées maladie professionnelle. Elles doivent correspondre à certains critères comme la chronicité ou la durée d'exposition au risque. Elles ne concernent que certaines professions spécifiques.

 

Quand votre corps vous parle, il convient de l'écouter. La prise en charge du mal de dos auprès de votre médecin doit être rapide pour une meilleure efficacité. Cela engendrera moins de possibilités d'avoir des répercussions durables au quotidien.

 

Mal de dos et lombalgie

La colonne vertébrale

La colonne vertébrale est le soutien majeur du dos. Elle se décline en trois grandes zones.

 

Les vertèbres cervicales forment la première zone : le cou. Elles sont au nombre de sept. Elles supportent le cou et son poids variant de cinq à sept kilos.

 

Viennent ensuite les dorsales. Ces douze vertèbres constituent le haut du dos. Les paires de côtes s'articulent autour d'elles.

 

Les cinq suivantes sont les lombaires situées au bas du dos. On inclut également dans cette partie le sacrum et le coccyx. Le premier est constitué de cinq vertèbres soudées. Le second comporte quatre vertèbres semi-mobiles en moyenne. Le poids du corps et des charges portées est supporté par cette zone.

 

Un cartilage, appelé disque intervertébral, se trouve entre chaque vertèbre. Il permet d'absorber les chocs tout en protégeant des traumatismes la colonne. La principale voie nerveuse, la moelle épinière, se trouve au centre de la colonne.

 

Chaque zone peut devenir douloureuse indépendamment des autres ou en même temps. On devrait donc dire les maux du dos plutôt que le mal de dos. Les différentes appellations se référent au niveau concerné par les contraintes sur la colonne vertébrale.

 

Ainsi, les douleurs au bas du dos sont des lombalgies. Ces dernières sont aussi appelées lumbago ou tour de rein. Elles comprennent également les sciatiques. Les souffrances au niveau du cou et de la nuque sont des cervicalgies. Pour la troisième zone, on parle de dorsalgie.

 

Votre médecin pourra déterminer le type de mal de dos qui vous concerne. Cela lui permettra de vous apporter les solutions adéquates pour vous soulager durablement. En effet, une lombalgie, un torticolis ou une hernie discale ne se soignent pas de la même façon.

 

Les différents maux

Le mal de dos peut être passager, aigu ou chronique. Il est généralement d'origine mécanique. Il peut être d'origine inflammatoire dans 5% des cas. Il est alors provoqué par une maladie auto-immune comme la spondylarthrite. Parfois, des maladies, des rhumatismes ou des tumeurs peuvent également en être à l'origine.

 

Quelle que soit la cause, cela peut être handicapant dans la vie de tous les jours. Les activités sont limitées et des gestes simples peuvent devenir de véritables tortures. Le confort et la qualité de vie s'en ressentent. Le sommeil peut également être perturbé lorsque le mal de dos survient la nuit.

 

Si les symptômes peuvent être identiques, les solutions diffèrent selon l'origine du mal de dos. Pour la suite de cet article, seule l'origine mécanique est abordée.

 

La cervicalgie

Cette affection se traduit souvent par un torticolis ou de l'arthrose. Les vertèbres les plus hautes sont concernées par cette douleur très irradiante. Celle-ci peut se ressentir dans le bras. Le cou peut être totalement bloqué. Des vertiges peuvent survenir ou des céphalées insoutenables.

 

Elle tire son origine d'un coup de froid ou d'une climatisation trop basse. Un faux mouvement peut aussi la déclencher. Pour autant, une assise inadaptée et longue provoque majoritairement ce problème de santé.

 

Le soulagement viendra notamment du port d'un collier cervical. Celui-ci oblige à rester bien droit en station assise et maintient les cervicales au chaud. Des tractions et manipulations, réalisées bien entendu par un professionnel, détendent les contractures douloureuses.

 

Pratiquer des exercices actifs avec un kinésithérapeute permet de gagner en confort et en souplesse. Les vertèbres concernées nécessitent des précautions dans le traitement. Les conséquences d'exercices mal conduits peuvent être très graves !

 

La dorsalgie

C'est le type de mal de dos le moins fréquent. Comme son nom le laisse supposer, elle caractérise des algies dorsales. Plus précisément, elle concerne la partie haute du dos. L'apparition de douleurs dans cette zone doit entraîner une consultation chez le médecin. En effet, elles peuvent cacher des problèmes cardiaques ou pulmonaires.

 

Elle est liée à des contractures des muscles, comme pour la plupart des affections fonctionnelles. Elle s'exprime par un blocage à la respiration et une gêne thoracique.

 

Traumatisme, accident, vieillissement squelettique et processus inflammatoire sont des facteurs déclenchants. Mais, plus communément, elle a pour origine une posture inadaptée.

 

Ainsi en souffrent les personnes travaillant en position assise. Les heures passées sur une mauvaise chaise devant son écran d'ordinateur vont amplifier les problèmes. Pour peu que la literie soit aussi de mauvaise qualité, les vertèbres subissent une contrainte anormale. Un matelas anatomique associé à un oreiller ergonomique aidera, alors, à soulager vos muscles endoloris.

 

Pratiquer un exercice physique régulier est une des meilleures manières de réduire ce handicap. Faire travailler ses abdominaux et ses dorsaux évite de faire porter l'effort sur la colonne vertébrale. La natation est un bon exemple.

 

La lombalgie

La lombalgie affecte la partie basse du dos au niveau des lombaires et de la région sacrée. Les douleurs mécaniques sont aggravées par l'effort et soulagées par le repos.

 

Les douleurs sont souvent provoquées par un faux mouvement ou de longs trajets en voiture. Elles naissent aussi de contraintes trop grandes ou d'efforts intenses sans échauffement, par exemple. Quand elles pincent le nerf sciatique, elles entraînent des douleurs dans les fesses et les jambes. Une association sciatique plus hernie discale peut conduire à une opération chirurgicale.

 

Éviter la lombalgie passe par un travail d'entretien physique régulier. Il est nécessaire de disposer d'une bonne sangle abdominale. Celle-ci peut se fragiliser avec une grossesse ou un surpoids. Le ventre tire alors le poids vers l'avant entraînant les douleurs lombaires.

 

Il existe beaucoup d'exercices pour aider à rendre sa santé à une colonne fatiguée. Des exercices spécifiques vont tonifier le tronc ou renforcer les muscles paravertébraux. Un kinésithérapeute ou un ostéopathe pourront être mis à contribution également. En cas de fortes douleurs, une ceinture lombaire pourra aider au soulagement. Elle assurera un maintien ferme qui limitera les mauvaises postures. Un traitement médicamenteux pourra être prescrit par votre médecin en cas de dos bloqué.

 

Une chose essentielle est à retenir. Il est souvent conseiller de garder le dos bien droit en toute circonstance et d'éviter de se courber quand on ramasse un objet. Il faut s'asseoir ou s'appuyer pour se vêtir et mettre ses chaussures. L'utilisation d'accessoires à long manche aidera à la toilette ou au ménage.

 

Ceintures lombaires, un bon soutien pour le bas du dos
Un modèle de la gamme ceintures lombaires pour maintenir le bas du dos

D'autres maux

Il existe bien d'autres maux du dos. Il est difficile d'en faire une liste exhaustive. On peut compléter les trois grandes algies ci-dessus par quelques types courants.

 

  • Une hernie discale peut concerner chaque partie du dos. Elle survient quand un disque intervertébral sort de sa position normale.
  • Une malformation congénitale de la colonne peut altérer la forme de celle-ci. La scoliose ou la cyphose en sont des exemples.
  • Un tassement vertébral est, en fait, une fracture. Il peut être provoqué par des chocs violents ou des maladies comme l'ostéoporose.
  • Une arthrose rachidienne entraîne une dégradation du cartilage et des disques. Cette maladie dégénérative concerne surtout les personnes âgées.
  • Une discopathie dégénérative touche les disques. Ces derniers n'amortissent plus alors les ports de charges lourdes et les mouvements brusques.

 

Cet article sur le mal au dos se veut général et informatif. Ce n'est pas une consultation médicale. Seuls les personnels de santé habilités pourront vous donner des conseils d'ordre médical. Ils seront à même de trouver avec vous les solutions adaptées à votre situation personnelle.